Toutes les actualités
Éditorial du Paysan Vigneron 1229-1230 
Les excès, les inquiétudes et les satisfactions du millésime 2020.

 1229 une.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cycle végétatif et la filière Cognac en 2020 auront été source d'optimisme, d'inquiétudes profondes et d'interrogation pour l'avenir. Les ceps de vignes ont dû faire face à une nature faite d'excès qui les a à la fois stimulés et malmenés et l'imprévisible pandémie du Covid 19 a littéralement bouleversé la vie et l'économie du monde. Les certitudes du début d'année ont été balayées en quelques semaines par un minuscule virus et désormais, la prudence dans le court terme est de mise.

LA «MACHINE » COGNAC S'EST REMISE EN ROUTE

Le contexte très dynamique de la commercialisation du Cognac de janvier 2020 a brutalement plongé dans un environnement inédit ou tout s'est arrêté pendant presque trois mois. La situation a suscité beaucoup d'inquiétudes car tous les marchés porteurs ont été et sont encore touchés par la pandémie. L'impact sur les expéditions de la région délimitée a été immédiat et fort mais ensuite la machine « Cognac » s'est remise en route. Les grands acteurs commerciaux ont été confrontés à une situation inédite ou le court terme remettait en cause toutes leurs stratégies. Comment les marques leaders et les petits acteurs allaient-ils traverser cette période ? Les consommateurs allaient-ils rester fidèles au nectar Charentais ? Comment allaient réagir les trois grandes zones de vente, l'Amérique du Nord, l'Asie et l'Europe ? La montée en puissance de la consommation à domicile et des achats en ligne allait-elle compenser les fortes baisses d'activité dans les bars, les restaurants, les night-clubs et dans les boutiques duty free des aéroports ? Les discours réalistes et sérieux des responsables des grandes Maison à partir de début juin attestaient d'une vision à court terme incertaine mais d'une confiance forte pour le moyen et le long terme. Les chiffres des expéditions du mois de juin en recul de seulement 11 % ont été un premier signal positif. En juillet le rebond spectaculaire des ventes aux États Unis a littéralement conforté les premiers signaux d'optimisme. Les expéditions régionales durant ce mois ont été en augmentation de 4,9 % avec bien sûr de grosses disparités selon les marchés. Une hausse forte de la demande sur le continent Américain, une situation de recul dans la moyenne régionale en Europe et une forte baisse en Asie concernant principalement les qualités supérieures. Les premiers échos des expéditions en septembre laissent penser que la tendance positive du mois dernier se confirmerait avec en plus des premiers signaux de reprise en Chine. La capacité de résistance de la filière Cognac aux conséquences de la pandémie semble pour l'instant meilleure que prévue. Il convient tout de même de rester prudent car l'onde de choc de la pandémie est loin d'être maîtrisée.


UNE RÉCOLTE INTÉRESSANTE MAIS COMPLEXE À VINIFIER


Le vignoble a connu une année contrastée à la fois prometteuse et décevante du premier jour du débourrement au début de la récolte. 2 020 aura été un millésime très précoce au départ et difficile à maîtriser. Après un hiver doux, le débourrement est intervenu avec une précocité rare et l'éclosion des bourgeons s'est produite à la mi-avril en révélant un potentiel intéressant. Ensuite, le climat humide et chaud jusqu'à la fin juin a stimulé la précocité et aussi la pression parasitaire de mildiou et de black-rot. La vigne a poussé intensément, a fleuri tôt et a été confrontée à une puissance du mildiou rare. Ensuite la climatologie très sèche durant tout l'été a dans un premier temps conforté la précocité et ensuite créer un contexte de sécheresse préoccupant. Le déroulement de la véraison et de la cinétique de maturation a été perturbé par l'absence de pluie pendant trois mois. Certains îlots de vignoble ont été confrontés à des situations de stress hydrique préoccupants. Au 10 septembre des vignes en grandes souffrances avec des raisins flétris et échaudés côtoient des parcelles ayant peu souffert. Le potentiel de rendement volumique régional va être impacté par l'état de sécheresse prolongé et une maturation des raisins très hétérogène. Les prévisions de récolte de la Station Viticole du BNIC situent le rendement volumique moyen entre 105 et 110 hl/ha avec bien sûr de gros écarts. Le climat a été propice à l'obtention de niveaux de TAV potentiel dans les vignobles ayant peu souffert de la sécheresse. Dans les vignes qui se sont bloquées et mises en veille suite au stress hydrique, la maturation évolue très lentement et seules des pluies conséquentes pourraient leur permettre de réagir. Malheureusement, les niveaux de précipitations prévus d'ici le 20 septembre semblent modestes. La nature de la vendange récoltée sera très donc très diverse, parfois très mûre et moins mûre, généreuse et pas en jus, généralement peu acide et dans l'ensemble très saine. Le rendement en jus des grappes sera proportionnel à l'intensité du stress hydrique auxquelles elles ont été confrontées. Les effets parcelles, terroirs, conduite, et vignerons seront cette très marqués. L'importance des besoins de production (12,80 hl/ha) doit amener les vinificateurs à porter une attention au traitement de tous les lots de vendange. La juste appréciation des potentialités du contenu des raisins récoltés chaque jour sera essentielle pour maîtriser la qualité des vinifications du millésime 2 020. L'équipe du Paysan vigneron souhaite d'excellentes vendanges à tous ses lecteurs.


 
< Précédent   Suivant >
Précédente
44.jpg28.jpg51.jpg50.jpg22.jpg19.jpg06.jpg29.jpg61.jpg57.jpg56.jpg04.jpg26.jpg27.jpg59.jpg23.jpg11.jpg20.jpg60.jpg24.jpg09.jpg45.jpg48.jpg21.jpg10.jpg34.jpg36.jpg58.jpg18.jpg53.jpg07.jpg38.jpg02.jpg41.jpg15.jpg13.jpg33.jpg08.jpg37.jpg54.jpg05.jpg39.jpg35.jpg16.jpg46.jpg32.jpg12.jpg17.jpg52.jpg43.jpg55.jpg25.jpg47.jpg30.jpg40.jpg49.jpg03.jpg31.jpg01.jpg42.jpg14.jpg
trialfr2_168x267_avril_2020-168x267_px.gif
Facebook
Archives

Tapez un ou plusieurs mots-clés


Flash Infos
Toutes les infos
Dernier numéro
N°1231 - Septembre 2020
Commander

www.cognacsummit.com